Installation
Objects in the mirror are closer than they appear
Lieu:
Superficie:
Statut:

Grand-Métis, Québec
25 x 0,3m2
Idée, 2019


Du modèle T à Spoutnik, la conquête du distant fascine et propulse l’imaginaire. Pourtant le proche est si loin comme le lointain est si près. Objects in the mirror are closer than they appear; bien plus près qu’ils n’y paraissent.

Le visiteur sillonne le champ gauche, variant l’angle d’incidence de son regard au long du voyage. Posés au loin, posés au près, ses yeux divaguent dans un inconnu familier. Le pâle reflet de sphères chromées se fond dans la lumière de l’ordinaire. Leur trame régulière indispose le réel. Elles en capturent l’image dans une réflexion déviante avant de la renvoyer à leurs comparses.

De l’effet sublimant des miroirs d’eau à l’amusement des sculptures chromées, la tradition de la réflexion fut et demeure un puissant générateur d’émotions paysagères. Le projet revisite la tradition du Gazing Ball italien en détournant l’objet dans une formation qui lui est étrangère. L’unique sphère ponctuelle devient nuée, se perdant dans l’effet d’ensemble, et dépassant la simple partie. Le renouvellement par la rétrospection.

Équipe: Bernard-Félix Chénier, Hugo Duguay, Nathaniel P. Joanisse, Karl Robert


Mark