Pavillon
Village inversé
Lieu:
Superficie:
Statut:

Montréal, Québec
120m2
Déconstruit, 2016







Qu’est-ce qu’un village éphémère? C’est la question qui s’est imposée à la suite de la commande de la FAÉCUM (Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal) pour souligner son 40e anniversaire. Bien que la demande puisse paraître simple, elle a plutôt initié une réflexion plus vaste puisque le village éphémère n’est pas une typologie ou une composition prédéfinie. À contre courant de la tendance de l’aménagement éphémère contemporaine, l’approche propose d’agglomérer les fonctions du village sous un même toit plutôt que de les disséminer sur le site, exprimant ainsi une réponse plus inclusive et rassembleuse. Cette configuration est davantage propice à la rencontre, à la concentration de l’énergie, de la chaleur, des idées et du partage.

Cet objet aux formes pures, se compose d’une géométrie franche laissant découvrir un village inversé. Une charpente de bois de grande portée, déposée sur des supports minimaux, favorise de grandes ouvertures vers le contexte environnant. Le résultat met en évidence l’autonomie de cet objet curieux, déposé parmi les arbres et le flux constant des piétons. Son design simple, mais efficace permet une adaptation au climat capricieux du mois de novembre québécois.

Équipe: Bernard-Félix Chénier, Hugo Duguay, Nathaniel P. Joanisse, Karl Robert
Collaborateur: Adrien Python

Photographies: Table Architecture


Mark